Iron Fist : le vilain petit canard

Iron Fist : le vilain petit canard

On ne lit pas grand chose de sympathique sur ce dernier héros de l’univers Netflix / Marvel. En même temps, les prédécesseurs d’Iron Fist ont mis la barre assez haut.

Pour commencer, je n’ai strictement aucune connaissance sur le personnage en dehors de la série en question.

Rupture

Après plusieurs années dans un monastère, Danny Rand (Iron Fist) est l’héritier légitime d’une grande entreprise, suite à la disparition de ses parents. Mais les enfants du meilleur ami de son père et co-fondateur (défunt également) ont repris l’entreprise vu qu’il était censé être mort. Les frères et soeur Meachum n’accueilleront pas d’un très bon oeil le retour improbable de leur ancien ami d’enfance. S’en suivra une lutte de pouvoir accompagnée d’éléments d’intrigue super-héroïque centrée sur la Main.

C’est donc la base des intrigues de cette série, on ira pas plus loin pour ne pas spoiler. Même si ça ne facilite pas la prise d’opinion. Mais à ces descriptions, vous aurez fait le lien avec Batman Begins, référence évidente. Mais, en réalité, c’est loin d’être aussi intéressant. Car le héros n’est pas très intéressant, il a une mentalité à ranger entre le fils à papa et le hipster. C’est une tête à claque. Alors les minutes passent, une vague scène d’action assez décevante et des trucages migraine un peu cheap. On se demande où est passé le budget des prédécesseurs et pourquoi on regarde cette série. Heureusement, cette esthétique et ces bastons qui n’ont rien à envier aux films assimilés reviennent en force par la suite. Mais, en conclusion, on préfèrera à Iron Fist les personnages secondaires très riches, dont l’évolution et les dilemmes sont plus intéressants.

Continuité

Mais ça ce n’est pas nouveau. Wilson Fisk, Karen Page, Claire Temple, Madame Gao, Elektra, le Punisher, Kilgrave, Trish Walker, Jeri Hogarth, Cornell “Cottonmouth” Stokes, Mariah Dillard et Priscilla Ridley. Tous ces personnages secondaires sont extrêmement bien traités, et c’est le cas dans Iron Fist. Ce sont eux qui nous font nous passionner pour le déroulement de l’histoire, que ce soit celle des turpitudes internes à l’entreprise en jeu, ou celle qui concerne la Main déjà traitée dans Daredevil. Donc, les Meachum et Colleen Wing sont vraiment des personnages passionnants que l’on aime suivre.

L’avis de Marcel : ★★★☆☆
Plutôt sympa dans l’ensemble, la série a du mal à démarrer et patine un peu sur la fin. Ça n’empêche pas de profiter de la suite de l’histoire initiée par le diable rouge et de l’histoire intrinsèque à Iron Fist.

La série sur Netflix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *