[DOSSIER] Mercato OM 2017-2018 : certitudes, besoins et rumeurs

[DOSSIER] Mercato OM 2017-2018 : certitudes, besoins et rumeurs

La saison 2016-2017 terminée sur une cinquième place synonyme de tour préliminaire pour la Ligue Europa, l’Olympique de Marseille joue gros sur ce premier mercato estival de l’ère McCourt. L’ambition est au rendez-vous, on le sait, mais beaucoup de flou également. Coup d’oeil sur ce dont a besoin l’OM pour se renforcer, et sur les rumeurs déjà annoncées.

Malgré un début de saison peu encourageant, l’OM a réussi son pari d’accrocher une qualification pour une coupe d’Europe et une cinquième place rassurante. Avec le projet mis en place par McCourt, ce mercato représente le premier vrai rendez-vous à ne pas manquer pour le président Eyraud et le directeur sportif Zubizareta.

Le premier mercato hivernal aura permis d’annoncer la couleur du projet OM Champions, en allant chercher un Payet au top niveau, un Sanson prometteur et déjà indispensable, ainsi que tonton Pat Evra qui n’a pour l’instant pas convaincu mais reste un nom clinquant. Cet été, l’effectif doit être consolidé et largement étoffé pour espérer une saison à la hauteur des ambitions affichées par le président et l’investisseur. Attention cependant à ne pas s’emballer, il faudra obligatoirement repartir avec des joueurs moins convaincants mais nécessaires pour – au minimum – doubler les postes.

 

1. Les certitudes : les joueurs qu’il faut garder

La saison 2016-2017 aura permis de faire le tri dans l’effectif olympien, avec quelques certitudes mais aussi de nombreux manques à combler.

yohann pelé om 2017

Yohann Pelé préfère ne pas regarder le niveau de sa défense.

Pelé aura montré qu’il était plus qu’un simple joueur de transition, en étant le gardien ayant cumulé le plus de clean sheets (= matches sans prendre de buts) sur les cinq championnats majeurs européens. Il aura eu le mérite de sauver les meubles plus d’une fois au cours de la saison, avec notamment de nombreux arrêts réflexes parfois spectaculaires. Sans espérer pour autant une place de titulaire la saison prochaine, il peut largement prétendre à un poste de numéro 2.

Sakai, déniché en Bundesliga, a passé la saison à montrer une hargne sans équivalent, ainsi qu’une belle complicité avec son partenaire de couloir droit Thauvin. Même s’il s’est montré parfois fébrile défensivement, il peut tout à fait être titulaire la saison prochaine, surtout quand on connait les difficultés à trouver des latéraux de qualité.

En solutions de secours, Evra, Sertic et Rolando vont sûrement être conservés pour leur expérience et pour participer à la rotation d’effectif. Aucun n’a vraiment tiré son épingle du jeu, mais il feront au moins le nombre. Le retour de prêt de Sparagna et la possible ascension de jeunes du crû (Kamara ?) devraient pouvoir compléter les places de n°2 ou 3 vaquantes.

payet lopez thauvin caen om

Lopez, Payet et Thauvin contre Caen. Crédit : Yahoo Sports

Au milieu, Sanson et la révélation Lopez sont des évidences. Jeunes, dotés d’une qualité technique et d’une intelligence de jeu supérieure à la moyenne, ils sont indispensables au projet. Zambo Anguissa peut servir dans la rotation, il a prouvé son utilité malgré de nombreuses faiblesses.

Devant, les deux internationaux français Payet et Thauvin sont bien évidemment assurés d’être titulaires la saison prochaine. Pas besoin de vous faire un dessin. Malgré des performances en demi-teinte, Cabella représente une solution de remplacement sur un côté comme en pointe, voire dans un poste de créateur si besoin. Il sera sûrement l’un des remplaçants l’année prochaine.

Gomis aura réalisé une saison de haute volée, mais son salaire et la forte probabilité qu’il ne soit pas titulaire la saison prochaine risque de l’éloigner loin de la cité Phocéenne.

2. Les besoins : les postes à compléter

Il faudrait donc dans l’idéal compter sur 6 à 10 recrues pour créer un groupe susceptible de jouer sur tous les tableaux – principalement la ligue 1, tout en étant performant en Ligue Europa.

 

composition om besoins poste mercato

L’une des priorités : un gardien titulaire, si possible jeune et déjà aguerri, encadré par Pelé. Un à deux défenseurs centraux, de préférence complémentaires sont aussi essentiels. C’était le plus gros point noir de la saison, il faut impérativement trouver au minimum une pointure à ce poste. Quelqu’un doit prendre la place d’Evra, latéral charismatique mais sur le déclin, qui pourrait jouer un rôle de tuteur. Un concurrent à Sakai paraît aussi important, bien que moins imparable.

Au milieu, si Vainqueur ne nous rejoint pas définitivement, le poste de 6 doit être comblé par quelqu’un de son acabit. Puissant, bon récupérateur, pas manche à la relance. Tout un programme. Afin de concurrencer notre pivot de jeunes relayeurs adroits, il faudrait un joueur peut-être plus expérimenté.

Avec le départ fort probable de Gomis, le numéro 9 devient une vraie priorité. Il faudra d’ailleurs sûrement pencher pour au moins deux joueurs, avec au moins un profil de pivot à la Bafé, en plus tueur devant si possible. Un ailier droit pour remplacer Thauvin, voire même polyvalent, serait un vrai plus. On ne cracherait d’ailleurs pas sur un top joueur pour concurrencer l’un de nos ailiers…

 

3. Les rumeurs : les recrues potentielles (et nos avis)

Gardien

steve mandanda crystal palace retour om

Steve Mandanda, devenu n°3 à Crystal Palace, doit se languir. – Crédit : SoFoot

Pour ceux qui ont un peu suivi les rumeurs mercato, le retour de Mandanda (Crystal Palace) semble inéluctable. Ce n’est donc pas le profil attendu, Lafont (TFC) correspondant plus à ce joueur jeune mais déjà rompu à la L1, promis à un bel avenir. Mais il faut avouer qu’à 31 ans, Steve peut encore beaucoup nous apporter.

On parle aussi de Casillas (FC Porto), mais il semble plutôt parti pour la Premiere League. Pas beaucoup d’avis sur le niveau du joueur actuellement, du coup difficile de savoir ce qu’il apporterait sportivement. Mais cela reste un gardien avec une aura internationale, l’un des meilleurs de la fin des années 2000.

Défenseurs

koscielny om thauvin

Laurent Koscielny, ici à la lutte avec…Thauvin. Crédit : L’Equipe

En défense, Koscielny (Arsenal) paraît être la rumeur la plus intéressante. Taulier en Premier League et à l’EDF, il représente une valeur sûre à son poste qui peut combler beaucoup de nos lacunes défensives. Reste à voir la hauteur de son salaire et la faisabilité du transfert, peu probable si Arsène Wenger reste à Arsenal. On a vu aussi la rumeur de prêt de Zouma (Chelsea), peu utilisé par Mourinho, Hiddink puis Conte, mais encore très prometteur à 24 ans. A voir, les deux profils sont intéressants, bien qu’un vrai bon relanceur semble indispensable à l’équilibre du duo défensif.

On a pu voir passer aussi des rumeurs Matthieu (Barcelone) ou Rami (Séville), qui montrent le manque d’idées des lanceurs de rumeurs — en espérant que ce ne soit pas celles de Zubi ! Certes Français internationaux, ces joueurs sont sur une pente relativement descendante, et à la manière d’un Evra risquent de ne pas apporter grand chose sportivement. Abdennour (Valence) a été également cité, il fait partie des meilleures solutions en défense (puissance, lecture du jeu) bien qu’un transfert semble peu probable. Même chose pour Kjaer (Fenerbahçe) et surtout Dante (Nice), l’un des hommes fort de la superbe saison de Nice. En parlant de l’OGCN, l’autre patron de la défense Paul Baysse, qui est en fin de contrat, serait une vraie bonne idée…mais Bordeaux semble en pôle position.

Sur les côtés, la rumeur Amavi (Aston Villa) revient, après une saison passée en Championship. Très prometteur à Nice, le latéral gauche de 23 ans peut être la belle surprise à moindre frais du mercato et une vraie solution sur le long terme. On parle aussi de Maouassa (Nancy), international français U19, très jeune et lui aussi promis à un bel avenir. Pour l’instant aucune solution à droite n’a fuité, si ce n’est un éventuel retour de Manquillo (Sunderland), relégué en Championship et sans garantie de temps de jeu à l’Atletico.

Milieux

« Reste en L1 William !!! » – Yanga Mbiwa. Crédit : FootMercato

On le sait déjà, Vainqueur (AS Roma) souhaite rester à l’OM, et tout devrait être fait dans ce sens tant il a été régulier et indispensable à la récupération comme à la construction. Il doit être notre priorité. La rumeur Strootman (AS Roma), bien qu’alléchante, a été tuée dans l’oeuf.

Si on sort de la Roma, c’est pour retrouver le leitmotiv des rumeurs : un international français de plus de 27 ans à la dérive dans son club. Ainsi Cabaye (Crystal Palace) et Sissoko (Tottenham) ont été largement évoqués. Un relanceur honnête muni d’une bonne frappe et un couteau suisse pouvant être utilisé à tous les postes du milieu et sur une aile. Pourquoi pas, à condition de ne pas voir trop grand niveau prix de transfert et salaire.

Enfin, on a pu lire aussi la rumeur Trejo, excellent joueur de ballon de Toulouse bien souvent mésestimé. Si cela se fait, ce serait un joueur parfait dans la rotation, avec des qualités similaires à celles de Sanson et Lopez. Marcel dit oui, même si sa venue ne semble que peu probable. Pareil pour celle de Banega (Séville), qui prendrait à coup sûr la place de l’un des bonhommes du trio de milieu.

Attaquants

Allez Valère, ramène la balle ! Crédit : Sports.fr

C’est devant que ce mercato cristallise le plus d’attentes et d’espoirs, ce qui donne des rumeurs semblant parfois assez fantaisistes. On parle par exemple d’Icardi (Inter), qui est l’un des meilleurs attaquants de Serie A, jeune, gourmand en salaire et au caractère parfois relevé. Il représente pourtant le profil idoine : un renard des surfaces, capable de crever ses défenseurs et de trouver des solutions de tirs en toute circonstance. Abreuvé de ballons par nos passeurs-fous, il ferait à coup sûr un carton.

Si on rêve un peu moins, la venue de Germain (Monaco) semble être probable. Fan de l’OM depuis petit, il reste sur deux très bonnes saisons à Nice puis Monaco. Joueur très intelligent, altruiste, il comble ses légères lacunes techniques par une débauche d’énergie et une lecture du jeu au-dessus de la moyenne. Reste à voir s’il s’intégrerait dans le 4-3-3 de Garcia, seul en pointe, lui l’habitué du 4-4-2. En tout cas on valide.

Dans un autre registre encore, Giroud (Arsenal) a été annoncé. Régulier et précieux au collectif à Arsenal comme en Equipe de France, il a toujours été décrié pour des raisons qui me dépassent. Certes limité techniquement, il fait un excellent pivot et a prouvé depuis son explosion à Montpellier et son transfert à Arsenal qu’il était souvent décisif (buteur comme passeur). C’est le type de profil dont on a besoin à l’OM, reste à voir si un départ d’Angleterre est à l’ordre du jour.

On n’oubliera jamais cette tignasse, Stevan. Crédit : Goal.com

On a pu lire ça et là que Jovetic (Inter Milan) serait très sérieusement envisagé. Malgré sa pige ratée à Manchester City, il reste sur une honorable demie saison à Séville (6 buts) et on garde en tête son très bon niveau à la Fiorentina. Il a, comme Germain, un profil qui s’approche plus de celui d’un attaquant de soutien. Il pourrait ainsi ouvrir le champ de tirs à nos ailiers voire nos milieux, par ses appels et déplacements, ce qui est aussi une solution intéressante vu leurs qualités de finition.

Dernière rumeur qu’on voit le plus tourner, Chicharito (Leverkusen), le buteur mexicain passé par Manchester et le Real. C’est peut-être le moins complet de tous les joueurs cités, et le moins prolifique cette saison avec 11 petits buts en championnat. Pisté par l’OL également, si c’est vraiment celui que l’on recherche il faudra sûrement passer à la caisse. Moins convaincu par le joueur, mais soyons réalistes, il reste un très honnête attaquant.

 

Conclusion

Avec un effectif déjà intéressant mais loin d’être complet, l’Olympique de Marseille place son mercato d’été sous le signe de l’ambition et du grand changement. Les priorités sont en défense et en pointe, mais d’autres postes méritent d’être ajustés. La majeure partie des rumeurs donnent une prévalence des internationaux français et de joueur plutôt médiatisés, entre bonnes affaires à réaliser (Germain, Koscielny, Amavi…) et gros coups (Icardi, Banega…).

Les rumeurs vont bon train, mais rappelons-nous que notre directeur sportif est du genre discret. Il est de bon ton de rêver en ce mercato que tout le monde attend depuis l’arrivée de Mc Court, mais il faut raison garder et patienter gentiment jusqu’au premières officialisations. Elles risqueront d’ailleurs de nous surprendre. En tous les cas, rappelons-nous d’où l’on vient : il n’y a pas si longtemps, notre attaquant vedette s’appelait Fletcher et notre défense devait composer avec De Ceglie

Une réaction sur “[DOSSIER] Mercato OM 2017-2018 : certitudes, besoins et rumeurs”

  1. Pingback: [DOSSIER] Mercato OM 2017-2018 : le bilan – Le Cabanon de Marcel
  2. Trackback: [DOSSIER] Mercato OM 2017-2018 : le bilan – Le Cabanon de Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *